Retrouvez les tribunes politiques parues dans Sarcelles le magazine n°63 (mars 2022).

Tribune du groupe Socialistes Républicains et apparentés

Sarcelles change !

"Si la traditionnelle période des vœux est terminée, que l’occasion nous soit donnée ici de souhaiter à chaque Sarcelloise, chaque Sarcellois, une très bonne année.
Ces premiers mois de 2022 ont commencé pour Sarcelles par de bonnes nouvelles.
Les faits parlent d’eux-mêmes. Après des années de constructions immobilières concédées sans plan  d’ensemble, sans vision stratégique, contribuant à bétonner et engorger notre ville, c’est un travail de développement équilibré, soucieux d’environnement et de mixité sociale qui est à l’œuvre. Le projet du Cèdre Bleu, dont le promoteur vient d’être choisi, répondra à cette exigence forte de qualité : celle d’un écoquartier donnant sur un parc arboré et ouvert au public, à proximité d’un pôle socioculturel.
La construction d’un nouveau commissariat a été annoncée par le Gouvernement : aucun maire avant Patrick Haddad n’avait obtenu un tel engagement pour les Sarcellois.
Grâce au travail de Patrick Haddad et de Laura Menaceur, adjointe au Maire déléguée à l’urbanisme et au renouvellement urbain, le Nouveau Programme de Renouvellement Urbain (ANRU 2) se traduira par une requalification du Grand Ensemble pour un montant de 140 millions d’euros, avec la construction d’une salle de spectacle adaptée aux besoins de Sarcelles.
La requalification des Flanades sera bientôt une réalité : les premiers travaux débuteront en 2022, et à terme, le visage du centre sera transformé.
La Ville a su également convaincre les services de l’État de la nécessité d’aider les copropriétés les plus en difficulté : 51 d’entre elles bénéficieront d’une Opération de Requalification des Copropriétés Dégradées (ORCOD), grâce à un fonds de 140 millions d’euros pendant une durée de 14 ans. 4 200 logements, et 12 000 habitants, bénéficieront de ce travail mené par la Ville.
La Maison du numérique, portée par la Communauté d’Agglomération Roissy Pays de France, est actuellement en construction et sera un équipement phare au service des habitants. Le projet d’implantation de filières universitaires nommées Maker School, grâce à l’université de Cergy- Pontoise, dynamisera Sarcelles et la connectera avec l’avenir, celui de nos jeunes.
Sarcelles change, et l’opposition municipale peut continuer sur sa lancée et agiter ses campagnes de désinformation : un mensonge répété dix fois reste un mensonge.
La vérité, c’est que Sarcelles a retrouvé le chemin de l’avenir et des projets qui seront utiles aux Sarcellois."

Shaïstah RAJA – Présidente du groupe Socialistes Républicains et apparentés

Tribune du Groupe PCF et Citoyens Engagés

Fièr-e-s d’être vos élu-e-s

Une triste musique lancinante rythme notre vie politique : elle nous parle de déception, de non-respect
de la parole donnée, de racisme, d’égoïsme parfois même de corruption.
C’est la raison pour laquelle nous vous disons aujourd’hui : ne vous laissez pas prendre au piège.
Non ! Tous les élus ne sont pas comme ça ! Et nous sommes fiers de pouvoir vous le démontrer en vous
décrivant l’action du groupe des élus communistes et citoyens engagés de Sarcelles.
Nous participons avec nos collègues de la majorité à tous les grands projets : du Cèdre Bleu aux enjeux de la Culture urbaine, de la rénovation des logements à celle des copropriétés. Des actions conduites pour la jeunesse aux innovations les plus audacieuses dans le domaine du numérique.
Nous contribuons à ces projets avec notre regard. Avec nos expériences et notre fougue.
Mais nous sommes aussi des élus du quotidien : attentifs à la propreté d’un quartier. Agissant quand les factures de chauffage menacent l’équilibre des budgets familiaux.
Aux côtés des locataires en lutte pour un logement décent. Aux côtés des usagers de la Poste. Aux côtés des salariés de la santé et pour la défense de l’hôpital.
Nous intervenons dans le respect de nos partenaires avec notre originalité. Avec, par-dessus tout, la volonté d’être utiles. Pas l’un d’entre nous ne fait carrière. Pas l’un d’entre nous n’exerce sa délégation pour lui-même. Nous sommes au service des Sarcelloises et des Sarcellois.
Une musique différente certes ! Mais qui redonne espoir.
Un espoir que nous vous proposons de partager.
Bonne année 2022 !

Manuel Alvarez, Président du Groupe PCF et Citoyens Engagés

Tribune de la Liste Bleue

Logement social : pour une politique ambitieuse et partenariale

Cela fait maintenant un an que la majorité municipale a été élue par les Sarcellois. En seulement un an, cette nouvelle équipe conduite par notre Maire Patrick Haddad a déjà réalisé de grandes choses dont vous avez pu apprécier des extraits dans ce magazine.
Avec près de 55 % de HLM, Sarcelles fait partie des 30 premières villes en France où le taux de logements locatifs sociaux est le plus élevé. La demande ne cesse de croître face à une offre rare et   un délai d’attente prolongé, pour un parc social que nous avons à cœur de rénover, à l’aide notamment des dispositifs ANRU dans le respect du cadre législatif qui nous est imparti.
À Sarcelles comme ailleurs, la crise sanitaire a fortement perturbé les congés de logements car les familles réduisent leur mobilité. D’autre part, les opérations de renouvellement urbain impliquent la 
démolition d’immeubles et le relogement de plus de cent ménages.
Pour favoriser la mixité sociale, l’État et Action Logement (acteur de référence du logement social et intermédiaire en France) financent la construction de logements sociaux.
Ils disposent de la proportion de logements la plus importante et attribuent 60 % des logements à un public prioritaire puisé dans un vivier départemental et régional.
Les Sarcellois ressentent alors une injustice sociale et territoriale. Nos administrés nous demandent fréquemment, avec incompréhension, pourquoi la priorité n’est pas accordée des familles ayant un lien avec la ville ? Nous leur apprenons que le contingent municipal représente en pratique 10 % seulement des logements sociaux, ce qui est loin de répondre aux quelque 6 000 demandeurs actifs dans la commune.
Pour répondre à cette problématique, nous avons proposé 
au Préfet Délégué à l’Égalité des Chances un partenariat plus actif, afin d’obtenir une meilleure 
répartition des demandeurs locaux en attente d’un logement. La loi SRU impose aux Maires de disposer de 25 % de logements sociaux dans leur commune. Les Maires qui respectent cet article de loi doivent être consultés sur les attributions de logements réalisées par la Préfecture.
À l’heure où l’élection présidentielle amène les candidats à débattre des grandes réformes à mener pour notre pays, il est temps de remettre les Maires au cœur de la politique de peuplement dans leur propre commune car ils sont les mieux placés pour l’élaborer, voire pour la conduire.
Qui mieux que le Maire, premier défenseur des habitants et de sa ville, pour mener à bien une politique ambitieuse en matière de logement social et favoriser une réelle mixité ?
                                                                                                           Elie KRIEF, Pour le Groupe Liste Bleue

Tribune de l’opposition

Des projets en trompe-l’œil !

Pendant leur mandat, François Pupponi et Annie Peronnet avaient initié deux projets emblématiques pour Sarcelles. Il s’agissait de reconstruire un commissariat neuf pour en finir avec les locaux vétustes de l’avenue du 8 Mai, et d’acquérir le Cèdre Bleu pour en faire un pôle culturel et le poumon vert de la ville.
Ces deux belles initiatives ont malheureusement été récupérées, détournées de leur sens et vidées de leur substance par le maire actuel.
Patrick Haddad envisage en effet de reconstruire le commissariat en plein milieu du centre sportif Nelson Mandela à place de l’historique terrain Christanval.
La sécurité publique est essentielle mais quel curieux symbole, quel désastreux message pour le sport
et la jeunesse que de détruire un stade utilisé quotidiennement par les associations et les habitants ? Alors que pendant vingt ans, l’équipe municipale précédente avait patiemment construit des infrastructures sportives d’excellence, que celles-ci sont aujourd’hui reconnues puisque des grandes nations olympiques envisageaient de les utiliser comme centre d’entraînement pour les JO de 2024, le maire veut les détruire.
Cette décision est incompréhensible, d’autant qu’il y a d’autres emprises disponibles (celle du dôme notamment) pour construire ce commissariat et permettre de concilier une politique de sécurité exigeante avec le respect des usagers du centre sportif sans sacrifier la jeunesse.
Au Cèdre Bleu, c’est encore pire. Alors que nous avions proposé d’y réaliser un projet culturel, artistique (une école d’arts plastiques et de danse, une médiathèque et de nouveaux locaux pour le conservatoire) et de mise en valeur de la nature (avec l’ouverture du petit Rosne), le maire a dévoilé un projet uniquement fondé sur le bétonnage (avec la construction de 455 logements !) qui va défigurer le parc et engorger ce quartier paisible d’une circulation infernale.
Nous nous opposerons en l’état à ces projets et ferons tout pour qu’ils retrouvent le sens que nous avions voulu leur donner.

Pour que vive Sarcelles !