Exposition pédagogique « Portraits de France », une autre histoire de la France

  • du 4 au 15 juillet 2022 à la Maison de Quartier Valéry/Watteau
  • du 18 au 29 juillet 2022 à la Maison de Quartier des Vignes Blanches

La ville de Sarcelles dans le cadre du Plan de Lutte contre le Racisme et les Discriminations (PLURADIS), projet porté par Chantal Ahounou, adjointe au Maire déléguée à la lutte contre les discriminations et les droits des femmes, et axe prioritaire du mandat de Patrick Haddad, Maire de Sarcelles et Conseiller départemental du Val d’Oise, vous proposent de visiter l’exposition pédagogique PORTRAITS DE FRANCE, organisée sur invitation de la municipalité, par le groupe de recherche sur les représentations et les imaginaires coloniaux et post-coloniaux ACHAC, le Musée national de l’histoire de l‘immigration en partenariat avec le Ministère chargé de la ville, et l’Agence nationale de la cohésion des territoires.

../..Le constat selon lequel les personnalités issues de l’immigration et des Outre-mer étant sous représentées dans l’espace public français, a permis la genèse de l’exposition « Portraits de France ».

Ainsi un comité d’experts présidé par l’historien Pascal Blanchard a rendu un rapport comportant 318 biographies de personnalités incarnant la diversité française (de la Révolution à nos jours, issues de l’histoire des migrations, de l’histoire coloniale et de celle des outre-mer) dans leur relation à la France, en proposant une autre vision des 230 dernières années de notre histoire.

Le fil conducteur de « Portraits de France » est d’ouvrir de nouvelles perspectives et de questionner les « grandes dates », de cheminer dans des itinéraires de vie exceptionnels…Entre découvertes d’itinéraires singuliers et stimulation intellectuelle, le parcours traverse 12 grandes périodes, de la Révolution française à la Belle Époque, de la Grande Guerre aux Années folles, de la Seconde Guerre Mondiale à la fin de l’empire colonial, de la France black-blanc-beur aux défis du XXle siècle.
Toutes et tous ont en commun leur engagement, direct ou indirect, pour la France. Direct, lors des turbulences qui ont scandé ces deux derniers siècles : Commune de Paris, Grande Guerre, Résistance… Indirect, par une activité économique, politique, intellectuelle, associative, ou culturelle, dont la France peut s’enorgueillir.

Comme le très symbolique Raphaël Elizé, un des premiers maires noir d’une commune de France métropolitaine, vétérinaire de métier engagé dans la Résistance avant de mourir en déportation à Buchenwald../..

  • Pascal Blanchard, historien et président du comité scientifique du rapport, Yvan Gastaut, historien et rédacteur du rapport et Aurélie Clemente-Ruiz, historienne de l’art et responsable des expositions du Musée de l’Homme, assurent le commissariat de cette exposition
© illustration DR