E.5 Securite

 
En savoir plus

Contrat local de sécurité et de prévention de la délinquance
14 place de France
Tél. : 01 34 38 21 38

La ville de Sarcelles a une longue histoire en matière de sécurité et de prévention de la délinquance et s'est toujours investie sur ces questions à travers les différents dispositifs locaux promus par l'État.

Signé en 2001, le Contrat local de sécurité et de prévention (CLPS) a institué une instance : le Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD). Il s'agit d'une instance de concertation entre institutions et organismes publics et privés concernés par la prévention et la lutte contre l'insécurité (police nationale, justice, bailleurs, Éducation nationale, Conseil général, etc.).

Le CLSPD est présidé, à Sarcelles, par le maire. Les actions mises en oeuvre dans le cadre du CLSPD sont réalisées, en coproduction avec des partenaires, par la direction des Préventions et du Contrat local de prévention et de sécurité (CLPS) de la ville

 
Lire la suite…

Ses missions principales

  • Mise en œuvre du Contrat local de prévention et de sécurité (CLPS) et animation du Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLPSD).
  • Développement du partenariat sur les sujets traitant de la prévention de la délinquance.
  • Accompagnement et orientation des publics fragiles, plus particulièrement des enfants, des adolescents et de leurs familles .

 

Ses actions principales

  • Prévenir et repérer les situations de tension dans les quartiers et aux abords des établissements scolaires par une présence et une veille active.
  • Développer les liens entre les établissements scolaires et leur environnement (quartiers, associations, etc..) et aider à la mise en œuvre d'actions en lien avec les partenaires de l'établissement.
  • Prolonger le travail éducatif mené par les professionnels œuvrant dans le champ pédagogique en favorisant le comportement citoyen des jeunes en dehors des lieux et temps scolaires.
  • Mise en œuvre de chantiers éducatifs destinés à faire participer les jeunes à l'entretien et à la rénovation des parties communes du patrimoine des bailleurs en contrepartie d'une aide au permis de conduire ou au Bafa.
  • Accompagnement des services de justice dans la mise en œuvre des mesures de réparation et des peines de Travail d'intérêt général (TIG).
  • Conduire et impulser des actions dans le cadre de la lutte contre les violences faites aux femmes et intrafamiliales.
  • Coordination du dispositif « Sos Rentrée » pour les jeunes n'ayant pas d'affection à la rentrée scolaire, en lien avec le Bureau information jeunesse (Bij) et le Centre d'information et d'orientation (CIO).
  • Coordination de la médiation estivale au parc des Prés-sous-la-ville pour assurer tout l'été la tranquillité de cet espace collectif.
 
Lire la suite…

 

Le CLSPD, présidé par le maire, se réunit chaque année autour du préfet, du procureur, du commissaire de police, de l'inspecteur d'académie, du directeur de la protection judiciaire de la jeunesse, et des partenaires qui concourent à la prévention et à la sécurité sur le territoire de Sarcelles (bailleurs, établissements scolaires, services municipaux, etc.).

Cette instance permet d'orienter les actions à mettre en œuvre sur la base de l'évaluation de celles qui ont été entreprises.

Le CLSPD se réunit également en "formation restreinte bailleurs" une fois par an pour une réunion consacrée aux problématiques rencontrées par les bailleurs sociaux, en présence de ces derniers. Il se réunit également en "formation restreinte Education nationale" afin d'aborder les enjeux liés à la prévention et au climat scolaire.

Des groupes de travail spécifique pour traiter certaines problématiques spécifiques, différentes rencontres régulières sont organisées entre professionnels : un groupe « Accès au droit et citoyenneté des jeunes » et « Contre les violences faites aux femmes ».

 

Une instance de veille à redéfinir pour une meilleure opérationnalité :
les Groupes d'action et de prévention de proximité (GAPP)

La ville de Sarcelles a été divisée en cinq secteurs dans lesquels ont été créé des groupes d'action et de prévention de proximité (Chardonnerettes-Village / Gide-Saint-Saëns / Rosiers-Chantepie, Watteau-Jaurès et Pasteur-Sablons).

Les participants sont généralement la police nationale, la police municipale, les bailleurs du secteur, la maison de quartier du secteur, le délégué du préfet, des associations du secteur, les responsables des établissements scolaires ainsi que l'association de prévention spécialisée (Opej).
Les GAPP sont des cellules de veille et de partage d'informations, ils sont un outil de connaissance du territoire et d'interconnaissance entre acteurs.

 

Une instance de gestion d'urgence : la cellule d'urgence

La cellule d'urgence est un groupe restreint réuni par le Maire lorsqu'il estime qu'une tension dans la ville ou qu'une situation complexe le justifie. Cette cellule est très opérationnelle et a pour objectif le partage d'informations autour d'une situation et la répartition rapide des tâches de chaque service pour sa gestion.

 

Un groupe de suivi individualisé : le groupe pluridisciplinaire de concertation

Ce groupe est composé de travailleurs sociaux qui se réunissent tous les mois pour travailler collectivement sur des situations de jeunes en situation de fragilité sociale ou psychologique, en décrochage scolaire ou, plus largement, en situation d'exclusion sociale.