art Val Agents site

Face au constat hélas récurrent des problèmes de dépôts sauvages sur notre commune, tous ses acteurs doivent travailler ensemble pour faire de Sarcelles une ville propre et fleurie.

Des déchets jetés en dehors des jours de collecte, de la mécanique sauvage dans les parkings, des incivilités menées par une partie de la population qui viennent gâcher notre cadre de vie à tous... Une prise de conscience collective est aujourd’hui primordiale pour réussir à résoudre les problèmes de propreté urbaine à Sarcelles.

Commerçants, bailleurs, habitants, copropriétés, c’est à tous les acteurs de la commune d’agir pour faire respecter des règles que chaque citoyen n’est censé ignorer.

Agir vite et fort

Comment agir efficacement pour enrayer ce fléau ? La Municipalité, qui souhaite rendre hommage à l’ensemble des agents du service Cadre de vie sur le terrain, qui effectuent un travail formidable, a décidé de prendre le problème à bras-le-corps, avec l’appui de certains habitants. Vous pouvez nous signaler par message privé une photo et l’adresse ou vous constatez des dépôts sauvages, nous pourrons ainsi les transmettre aux services compétents. Ces signalements leurs permettront d’intervenir au plus vite pour traiter ces points noirs. Nos agents, très présents pour le nettoyage urbain, ne peuvent pas intervenir partout tous les jours.

Sanctionner les incivilités

N’oublions pas qu’en dehors de l’aspect esthétique, c’est aussi une question d’hygiène, de santé et de salubrité publique. Les dépôts sauvages attirent les rats et des déchets sont potentiellement dangereux pour les personnes qui les ramassent ou celles qui vivent à côté. Pour agir de manière efficace, la brigade de propreté urbaine, a pour vocation de sensibiliser, de verbaliser et de sanctionner les personnes qui seront à l’origine d’infractions.

L’éducation à l’environnement, une priorité

Pour améliorer la propreté urbaine, la pédagogie est bien évidemment un axe sur lequel la Municipalité compte travailler, en menant notamment des actions éco-citoyennes dans les écoles. Les bonnes pratiques s’apprennent en effet dès le plus jeune âge et les enfants sont ensuite des relais auprès des parents. La propreté urbaine est un vrai enjeu et un travail collectif de toute la population afin d’agir en faveur de la collectivité.

C’est à ce prix que des résultats efficaces seront obtenus dans les meilleurs délais. A ce titre, tous les ans le lycée Jean-Jacques Rousseau organise, avec le concours de la municipalité, un éco-village, afin de sensibiliser les élèves à l’écologie.